Fondation de l'UQAR

Soutenir l’avenir régional : l’importance des dons à la Fondation de l’UQAR

5 février 2024

La Fondation de l’UQAR joue un rôle crucial dans le développement régional en favorisant l'accès à l'éducation supérieure, en stimulant l'innovation et en renforçant les liens entre les institutions académiques et les communautés locales. Dans cet esprit, cet article met en lumière l'importance de faire des dons à notre fondation pour le développement régional, de Gaspé à Lévis.

Langis Belzile, frère de feu Lucius Belzile, créateur du Fonds de bourses Famille Lucius Belzile est du même avis : « Si, par une donation, la région a pu recruter ou retenir un plus grand nombre de talents pour les former au bénéfice du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et leurs entreprises, on pourra dire que son objectif a été atteint. »

C'est aussi dans le but de reconnaitre que certains donateurs s'engagent pour la Fondation de l'UQAR et son université : « Je donne d’abord pour reconnaître la générosité des nombreuses bienfaitrices et nombreux bienfaiteurs qui ont favorisé et facilité l’atteinte de mon plein potentiel dans mes sphères d’activité préférées, au cours de ma carrière. Je donne aussi pour réinvestir dans la formation de nouvelles générations d’étudiantes et d'étudiants en leur permettant de réaliser à leur tour leurs propres ambitions et d’en faire profiter leur communauté. » mentionne Jacques Dionne, professeur retraité de l'UQAR.

Les dons à la Fondation de l’UQAR contribuent également à l'accessibilité de l'éducation supérieure. En investissant dans l'éducation, nous investissons dans le capital humain de la région, créant ainsi une main-d'œuvre qualifiée et compétente. Bernard Pouliot, diplômé de l’UQAR récipiendaire du prix d’excellence en 2013 et homme d’affaires, mentionne : « Je donne et continuerai de donner à l’UQAR parce que c’est une institution qui mérite sa place dans le contexte de développement régional du Bas-Saint-Laurent. Sans l’Université et les talents qu’elle développe, la région s’appauvrirait et tous ses talents seraient drainés vers les grandes villes! »

En plus de favoriser la rétention de talents dans nos régions, la Fondation de l’UQAR revêt une importance capitale pour la communauté étudiante immigrante comme l’explique Daniel Bénéteau, gestionnaire retraité instigateur de différents projets caritatifs : « La vie m’a fait le cadeau d’œuvrer en deuxième carrière à l’UQAR comme vice-recteur aux ressources humaines et à l’administration. C’est pourquoi je tiens à m’investir dans la venue et le parrainage d’étudiantes et d’étudiants d’Haïti, depuis le tragique tremblement de terre de 2010, et dans l’aide aux personnes étudiantes monoparentales et à celles et ceux qui éprouvent des difficultés de toutes sortes. Je souhaite que toutes et tous sur notre planète aient la chance de joindre notre université humaine et rassembleuse afin d’y réaliser leurs rêves et d’y partager leur vie et leur culture.»

La Fondation veille à accorder une prééminence à l'inclusivité dans l'ensemble de ses initiatives et s’allie de partenaires qui soutiennent les mêmes valeurs. À titre illustratif, l'instauration de bourses afin de promouvoir la représentation féminine dans des domaines d'activité traditionnellement masculins. Jacques Demers, Président de la Fédération québécoise des municipalités, affirme : « À titre de porte-parole des régions, nous sommes fiers d’appuyer le génie auprès de la relève féminine grâce à la bourse FQM pour le recrutement des femmes en génie à l’UQAR. »

Les personnes étudiantes à la présidence de l’AGECALE et l'AGECAR, Kimberly Bastien et Alex Nadeau, témoignent quotidiennement de la réussite de projets étudiants novateurs grâce au financement de la fondation : « Ce financement de divers projets est possible grâce aux investissements de la Fondation de l’UQAR dans la communauté étudiante, nous permettant ainsi de dynamiser la vie étudiante sur les campus et de favoriser les parcours d’études de notre communauté. »

Outre son appui aux projets éducatifs, la fondation veille à promouvoir les saines habitudes de vie. Gilles LeHouillier, Maire de la Ville de Lévis confirme : « En soutenant la réalisation du centre sportif de l’UQAR, nous souhaitons inciter la population à bouger et à améliorer la qualité de vie des étudiantes et étudiants, qui peuvent mieux concilier entraînement et études. »

Certains étudiants manifestent leur reconnaissance envers leurs parents, qui ont été une source d'inspiration tout au long de leur parcours académique, en instaurant des bourses en l'honneur de ces derniers. Une initiative inaugurée par Claudine Robitaille, analyste de l’informatique à l’UQAR : « Mes parents nous ont accompagnés toute notre vie dans nos activités sportives, artistiques, académiques et communautaires. La création de la bourse d’excellence Pierrette et Jean-Guy Robitaille est une façon, pour moi, de leur rendre hommage tout en contribuant à la communauté de l’UQAR. »

Cette démarche témoigne non seulement de la gratitude filiale, mais également à perpétuer les valeurs familiales et à encourager la réussite éducative au sein de notre communauté universitaire. L'émouvante genèse de la bourse d'excellence initiée par Mélanie Gagnon, Vice-rectrice à la planification et aux partenariats à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), découle du profond souhait de rendre hommage à la mémoire de son fils : « En 2010, mon fils Auguste fut aux soins intensifs pendant trois semaines. Au cours de cette période, le personnel infirmier était à son chevet plus de vingt heures par jour jusqu’à son dernier souffle. J’ai pu constater que par-delà les soins dispensés, ces personnes s’investissaient personnellement autant envers lui qu’envers moi. J’ai créé, grâce à la Fondation, une bourse d’excellence destinée aux étudiantes et aux étudiants en soins infirmiers pour souligner la différence que ces personnes font lorsque la maladie frappe. »

Humaniser, c’est l’essence même des contributions à la Fondation de l’UQAR. D’ailleurs c’est ce qui justifie que la Congrégation des Sœurs du Saint-Rosaire contribue chaque année : « La Congrégation a été fondée il y a près de 150 ans pour répondre aux besoins flagrants d’éducation et d’instruction du nouveau diocèse de Rimouski. En fidélité aux engagements de notre fondatrice, la Congrégation privilégie dans ses dons, la collaboration à l’humanisation de notre région. »

À plusieurs égards, la fondation contribue directement à l'amélioration de l'enseignement supérieur dans nos régions. Les fonds sont utilisés pour soutenir des programmes académiques innovants, financer des bourses d'études, moderniser les installations et équipements, et promouvoir la recherche, créant ainsi un environnement éducatif de qualité.

En outre, la Fondation de l’UQAR renforce le lien entre l'université et la communauté locale. Elle joue un rôle actif dans le développement économique et social de la région en formant une main-d'œuvre qualifiée en favorisant l'innovation.

Les contributions financières des donateurs aident à élargir l'accès à l'éducation en soutenant des programmes spécifiques destinés à des groupes sous-représentés ou défavorisés, favorisant ainsi l'inclusivité et l'égalité des chances.

En somme, contribuer financièrement à la Fondation de l’UQAR c’est une manière tangible de contribuer au progrès éducatif, au développement régional et à la création d'opportunités pour notre communauté, renforçant ainsi le tissu social et économique de la région.

Partager cet article